Il n’existe pas d’approche universelle

0

pour mener des études Droit-Medical.net adaptatives

d’escalade de dose, mais il existe des preuves accablantes que les conceptions basées sur des modèles sont bien meilleures que les conceptions basées sur des règles, telles que les 3+3. Les modèles basés sur des modèles sont dans l’ensemble plus efficaces dans leur utilisation des données, moins susceptibles de doser les patients à des doses sous-thérapeutiques, plus susceptibles de recommander la DMT correcte à la fin de l’essai et de fournir une estimation de la DMT qui se rapporte directement à un niveau cible spécifié de toxicité. Nous avons discuté ici de Droit-Medical.net deux approches pour la concision, bien que de

nombreuses autres alternatives aient également été proposées, y compris des conceptions basées sur la théorie de conception optimale [88-91] et des conceptions sans modèle [86, 92-94], sans les lacunes des conceptions basées Droit-Medical.net sur des règles communes comme 3+3. L’utilisation croissante des modèles basés sur des modèles dans la pratique, ainsi que leur reconnaissance dans les directives réglementaires et la fourniture de documents de lignes directrices [95], de cours formels et de logiciels sont révélateurs de l’évolution de la pratique clinique pour les essais de phase I. Bien que ces conceptions soient plus

  • complexes, ce qui rend leur mise en œuvre plus difficile, pour un statisticien qualifié qui ne connaît pas la planification de la conception, un tel essai nécessiterait un investissement de temps important. De tels problèmes dans la mise en œuvre de
  • nouvelles méthodes statistiques sont bien reconnus [96]. Quel est le meilleur traitement parmi plusieurs options? Après avoir établi la sécurité d’un traitement, nous examinons ensuite son efficacité. Dans cette section, nous examinons les essais cliniques
  • randomisés qui visent à sélectionner le meilleur traitement parmi plusieurs bras de traitement expérimental (il peut s’agir de traitements différents, de doses du même traitement ou de combinaisons des

Les méthodes que Droit-Medical.net nous explorons

sont généralement considérées pour une utilisation dans la phase II du processus de développement, où nous souhaitons Droit-Medical.net sélectionner un traitement ou une dose pour une étude plus approfondie. Nous explorons des méthodes qui cherchent à éliminer rapidement les traitements moins bénéfiques de l’essai, donnant aux patients une meilleure chance de recevoir un traitement efficace. Dans les essais où les différents bras correspondent à une série de niveaux d’exposition (comme les doses d’un médicament, la durée ou l’intensité de la radiothérapie, ou le nombre de séances de thérapie), les approches basées sur Droit-Medical.net des modèles examinent la relation dose-réponse pour fournir une compréhension plus

approfondie de cette question de manière efficace. Multi-bras multi-étape Multi-arm multi-stage (MAMS) [97] les essais permettent la comparaison simultanée de plusieurs bras de traitement expérimental avec un seul témoin commun. Ils sont menés sur plusieurs étapes: permettant l’arrêt précoce du recrutement pour l’efficacité ou la futilité. Par exemple, si un traitement expérimental est jugé peu performant, il peut être abandonné pour futilité lors d’une analyse provisoire pré-planifiée (si tous les bras expérimentaux sont abandonnés,

  • l’essai est arrêté pour futilité); alternativement, l’essai peut se terminer tôt lorsqu’un traitement s’avère suffisamment efficace. Nous couvrons les conceptions séquentielles de groupe plus en détail dans la section “conceptions séquentielles de groupe”, mais les
  • conceptions MAMS appliquent une méthodologie similaire tout en testant plusieurs traitements expérimentaux simultanément. Un schéma simplex de la façon dont un essai à quatre bras en deux étapes utilisant la conception MAMS peut progresser est donné à
  • la Fig. 1. Figue. 1 figure1 Une conception MAMS à quatre bras en deux étapes Image pleine grandeur Les essais MAMS sont conçus à l’aide d’un ensemble pré-planifié de règles

d’adaptation Sante pour trouver

le meilleur traitement à reporter pour une étude plus approfondie [98] ou à reporter tous les traitements prometteurs [99]. Alternativement ,des méthodes d’essai plus souples [100-102] permettent une liberté méthodologique quant à la façon dont les décisions d’adaptation sont prises. Un logiciel Open source est disponible pour aider à la conception et à l’analyse des essais MAMS sous la forme du package “MAMS” pour R [103]. Sinon, dans STATA, il existe plusieurs modules disponibles tels que ‘nStage’ [104], ‘nStagebin’ [105] et ‘DESMA’ [106]. Exemple L’essai TAILoR [107] était un essai de phase II de Sante

telmisartan multicentrique, randomisé, ouvert, à doses variables, utilisant une conception en deux étapes du SMAM. L’essai prévoyait le recrutement de jusqu’à 336 personnes séropositives sur une période de 48 semaines, avec une seule analyse intermédiaire prévue après que 168 patients eurent terminé 24 semaines sur une intervention ou un traitement témoin. Les Patients ont Sante été randomisés avec la même probabilité dans l’un des quatre groupes suivants: aucun traitement (Contrôle), 20 mg de telmisartan par jour, 40 mg de telmisartan par jour ou 80 mg de telmisartan par jour. Lors de l’analyse intermédiaire, il y avait trois résultats possibles sur la base de l’évaluation de la variation de L’indice HOMA-IR par rapport à la valeur initiale à 24 semaines: si une dose de telmisartan était sensiblement plus efficace que le témoin, l’étude s’arrêterait et cette dose serait recommandée pour une

  • étude plus approfondie; si toutes les doses de telmisartan étaient moins efficaces que le témoin, l’étude s’arrêterait sans qu’aucune dose ne soit recommandée pour une étude plus approfondie; si une ou plusieurs doses étaient meilleures que le témoin mais
  • qu’aucune ne répondait au premier critère, l’étude se poursuivrait et les patients auraient été randomisés entre ces doses restantes et le témoin. Si une deuxième étape était effectuée, une analyse finale serait effectuée avec deux résultats possibles: soit la meilleure dose est significativement plus efficace que le témoin, auquel cas il est
  • recommandé de poursuivre l’étude, soit aucune dose n’est significativement meilleure que le témoin, auquel cas aucune dose n’est recommandée. Un total de 377 patients ont été recrutés [108] (notez que cette différence dans la taille de l’échantillon était due à un abandon plus élevé que prévu). Au stade 1, 48, 49, 47 et 45 patients ont été randomisés pour contrôler et 20, 40

et 80 mg de Sante telmisartan

respectivement. Lors de l’analyse intermédiaire, les groupes de 20 et 40 mg de telmisartan se sont comportés moins bien que les groupes témoins en moyenne, de sorte que seulement 80 mg de telmisartan ont été transférés au stade 2. À la fin du stade 2, 105 patients avaient été recrutés pour le groupe témoin et 106 pour le groupe à 80 mg (Au total); il N’y avait pas de différence dans L’HOMA-IR (effet estimé, 0,007; SE, 0,106) à 24 semaines entre le telmisartan (80 mg) et le bras témoin. Si un plan d’échantillonnage Sante fixe

traditionnel avait été utilisé à la place d’un plan de SMAM, tous les bras expérimentaux auraient été étudiés tout au long de l’essai, nécessitant environ 100 autres patients pour des bras qui n’ont finalement pas démontré d’effet du traitement expérimental. Avantages les conceptions de MAMS sont utiles quand il y a plusieurs traitements prometteurs sans croyance forte qu’un traitement sera plus salutaire. L’utilisation d’un groupe contrôle considérablement Sante

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici