| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
Échantillons post-mortem : vers la transparence ?

lundi 21 février 2011

Selon Jean-Philippe Rigaud et al., l’information obtenue grâce aux échantillons post-mortem est importante : pour la société afin de préciser les causes de la mort, pour les médecins afin d’améliorer leurs pratiques et pour les décideurs et les responsables en santé publique afin d’organiser le système de soins.

Les prélèvements post-mortem d’échantillons tissulaires, à l’aide d’une aiguille à biopsie ou de mini-incisions cutanées, constituent une alternative à l’autopsie, plus aisée en pratique, afin de déterminer les causes du décès.

Soixante-dix pour cent des établissements ayant répondu à cette enquête téléphonique - ayant concerné dix unités de soins intensifs en France - ont déclaré effectuer des prélèvements post-mortem, sans qu’un consentement formel soit recueilli systématiquement et sans observer de règles précises concernant la communication des résultats obtenus.

Les praticiens ont tous jugé cette pratique utile non seulement en raison de l’information scientifique apportée, mais également en regard de l’information fournie aux proches du patient décédé. Ils ont cependant regretté, là encore dans leur ensemble, l’absence de protocole standardisé permettent d’en structurer l’approche, la technique proprement dite et la diffusion des résultats, et les pratiques sont apparues différentes selon les centres.

J.-P. Rigaud et al., soulignent que le débat opposant les droits de l’individu à l’intérêt de la communauté demeure ouvert et ils proposent que la démarche effectuée pour identifier les causes du décès soit intégrée, de manière totalement transparente, dans la relation entre les proches et les soignants.

Henri Gracies

Rigaud JP, et al. Post mortem scientific sampling and the search for causes of death in intensive care : what information should be given and what consent should be obtained ? J Med Ethics 2011 ;37:132-6 doi:10.1136/jme.2010.037739.

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Un problme de codifications tarifaires
Liens Internet en mdecine lgale
La chambre mortuaire : un service part dans l’hpital
Une dposition de mdecin expert annule

THÈMES ABORDÉS

Bonne pratique
Le pige des bonnes pratiques mdicales
Ostopathie, qui peut faire quoi ?
Le conseil national de l’ordre des mdecins dsavou par le conseil d’État
Échantillons post-mortem : vers la transparence ?  
Recommandation professionnelle d’expertise psychiatrique lgale  
Syphilis : en verra-t-on le bout ?  
Exigences et bonnes pratiques  
Un label pour les sites sant  
Formation des internes spcialiss en mdecine gnrale en droit de la sant  
Une charte de qualit pour les logiciels d’aide la prescription  
La dontologie mdicale au centre du dbat algrien  
Les ordres dsapprouvent les procdures de coopration entre professionnels de sant  
CMU et charte de bonne conduite  

Etablissement de soins
Le dpt des biens et des valeurs l’hpital et en clinique
Forfait hospitalier : 18 euros depuis le 1er janvier 2010  
2010 anne gnreuse  
Enchainer le patient  
Etablissement de soins sans hbergement  
Le code du travail en consultation gratuite  
Quand un cabinet devient tablissement de soins  
Lve-personne : recommandations Afssaps sophistiques  
Management et carrières publiques hospitalières : un nouveau master à Cergy-Pontoise  
Projet de loi sur l’accs aux soins  

Expertise
La faute caractrise et la notion de probabilit
Un praticien lav de l’accusation d’homicide
Une harmonisation europenne en expertise
L’apprciation souveraine des juges du fond
Grandes manœuvres par motifs implicites
Cour d’appel et incapacit permanente partielle  
Secret mdical opposable au mdecin-expert  
Inscription et rinscription des experts  
L’affaire Smet-Delajoux : dfaut d’information ?  
Honoraires d’expertise en psychiatrie  
Rapport sur l’indemnisation du dommage corporel  
Expert en recherches biomdicales portant sur le mdicament usage humain  
Quand l’expert cause des dommages...  
Expertise médicale : le site  
Jurisprudence et expert judiciaire  

Hôpital
Infection nosocomiale et responsabilit de plein droit du praticien libral
L’Interne face au dossier mdical
La Sham publie la sinistralit 2005 de ses assurs
Des lendemains qui déchantent pour les médecins hospitaliers
Astreinte mdicale et tablissement priv  
Responsabilit civile du prpos  
Responsabilit civile et tablissement psychiatrique  
Lillgalit de la circulaire du 2 fvrier 2005 relative la lacit dans les tablissements de sant  
La responsabilit pnale lhpital- 6 avril 2005  
Nouvelle charte du patient hospitalis  

Médecine légale
Le mdecin face aux maltraitances sur mineurs
La violence en mdecine
Mnagez vos chvres  
American academy of forensic sciences 2007  
45e congrs international de mdecine lgale et de mdecine sociale de langue franaise  
Rgles de transmission des expertises  
Empreintes gntiques et protection judiciaire  
Psychiatrie medico-lgale et criminologie : prise d’otages et squestration  
Mdecin expert : une exprience part  
Alcoolmie et rquisition  
Euthanasie et assistance au dcs en Suisse  
American academy of forensic sciences 2008  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Expertise médicale : le site
Échantillons post-mortem : vers la transparence ?
Cration d’un forum pour les experts selon l’article 431 du Code civil
Une FMC en gyncologie-obsttrique pour mdecin expert
Du msusage du terme certain dans une expertise
Mdecin expert : une exprience part
Empreintes gntiques et protection judiciaire
Mnagez vos chvres
Recommandation professionnelle d’expertise psychiatrique lgale
Alcoolmie et rquisition

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2019 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5