| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
Exercice illégal de la pharmacie : quatre gérants d’herboristerie chinoise condamnés

samedi 24 janvier 2009

« L’exercice illégal de la profession de pharmacien est puni de deux ans de prison et de 30 000 euros d’amende » [1].

ephedra.jpg Quatre gérants parisiens, vendant dans leur officine des produits « autorisés en Chine mais interdits à la vente en France, car jugés dangereux » et contenant notamment de l’ephedra, « ont été reconnus coupables d’"exercice illégal de la profession de pharmacien" et de "détention de marchandises importées en contrebande" » et condamnés par la 31e chambre du tribunal correctionnel de Paris « à des amendes de 2 000 à 15 000 euros, à des amendes douanières, ainsi qu’à des peines de prison de six mois avec sursis à huit mois ferme » précise l’AFP dans une dépêche en date du 19 janvier.

Trois d’entre eux doivent fermer leur magasin pendant six mois, et le quatrième, convaincu de récidive et également reconnu coupable d’"exercice illégal de la médecine", est celui qui a été condamné à la prison ferme et il doit fermer son herboristerie de façon définitive.

« Ces condamnations surviennent après la mise en cause en novembre de plusieurs personnes d’origine chinoise tenant le même genre d’échoppe dans l’est parisien » souligne l’AFP.


[1] Ordre des pharmaciens. LNP - n° 304 jeudi 22 septembre 2005 1 Législation Le code de la santé modifié.


VOIR EN LIGNE : AFP sur Yahoo France Actualités

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

THÈMES ABORDÉS

Jurisprudence
La prescription d’un antibiotique sans surveillance médicale est-elle une faute ?
La Cour de cassation a-t-elle mis le feu aux poudres ?
Les implications de l’affaire Perruche
Le médecin face aux limites de l’obligation d’information
Les infections nosocomiales (2/2)
Grandes manœuvres par motifs implicites
Infection nosocomiale et responsabilité de plein droit du praticien libéral
A propos de la responsabilité civile professionnelle du médecin salarié
Le conseil national de l’ordre des médecins désavoué par le conseil d’État
Les fondements de la responsabilité médicale
Le défaut d’information médicale du patient est passible de sanction  
Transport sanitaire et prescription médicale  
Refus d’un employé d’être exposé à une substance cancérigène  
Vente de dispositifs médicaux par Internet  
Alcool, conduite et examen médical  
Rechute d’un accident du travail chez un employeur différent  
Legifrance en pleine mutation  
Stomatologie et chirurgie plastique  
Responsabilité du fait d’une infection nosocomiale  
Comparution devant la commission de recours amiable de la Sécurité sociale  

Pharmacie
Trouver la pharmacie de garde  
Isomeride et défectuosité  
Exercice illégal de la pharmacie : quatre gérants d’herboristerie chinoise condamnés  
Les huiles essentielles vendues en pharmacie  
L’Afssaps et les substances illicites  
Cadre juridique du métier de pharmacien  
Refus de traduire un pharmacien en chambre disciplinaire  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Facturations d’actes frauduleuses : un médecin de l’Ain mis en examen
Un diplôme universitaire de droit médical en Languedoc-Roussillon ?
Exercice illégal de la pharmacie : quatre gérants d’herboristerie chinoise condamnés
Une affaire au poil
La déontologie médicale au centre du débat algérien
Contrôle médical privé des employeurs
Les médecins notés par les patients
Le conseil économique et social souhaite préciser le rôle des services de santé au travail
Suicide des médecins
Améliorer la répartition des professionnels de santé sur le territoire

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5