| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
La déontologie médicale au centre du débat algérien

mercredi 16 juillet 2008

Une journée thématique nationale sur l’éthique et la déontologie médicale a été organisée jeudi à Tizi Ouzou (Algérie). Les mises en cause ont été directes.
"Des points relatifs à trois thèmes ont donné lieu à de vifs échanges : la médecine judiciaire, la confraternité et l’éthique médicale" selon El Watan.

elWatanLogo.gif

"Certaines pratiques médicales" ont été "jugées intolérables et portant atteinte à la profession médicale" ; « la confraternité médicale n’est pas toujours au beau fixe », selon le Dr Terbouk, membre du conseil régional de l’Ordre de Tizi Ouzou.
Concernant la relation médecin-malade le Dr Boutahar, membre du conseil régional de Sétif a précisé qu’ « Il n’existe aucune dérogation au principe du consentement du patient ».
La rédaction des certificats médicaux a également été mise en cause :"Souvent il ne répond pas à certains aspects déontologiques, ce qui nuit à sa crédibilité médicale". « De nos jours, il y a une certaine tendance à la facilité de sa délivrance, qui tend à la perte de sa notion de prestige », avoue le Dr Benkobi, membre du conseil régional de Sétif.
Le Dr Allami a de plus dénoncé des carences dans le traitement de certains dossiers d’expertise.

Cependant, afin de promouvoir l’éthique médicale, le Pr Issad a proposé l’introduction d’un module de sciences humaines dans le programme des étudiants en sixième année de médecine.


VOIR EN LIGNE : El Watan

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire