| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
Importation de cellules

samedi 22 mars 2008

Le Journal officiel du 29 février 2008 va permettre de faire avancer la recherche sur les cellules souches.

© Sebastian KaulitzkiSont ainsi publiées, en applications des dispositions de l’article L 2151-5 du Code de la santé publique, des décisions du 10 janvier 2008 rendues par la directrice de l’Agence de la biomédecine portant autorisation d’un protocole d’études ou de recherche sur les cellules souches ayant pour finalité la modélisation in vitro d’hémopathies malignes à partir de cellules souches embryonnaires et ayant pour finalité le criblage fonctionnel d’aptamères peptidiques stimulant l’auto-renouvellement des cellules souches embryonnaires humaines.
Une décision du 31 août 2007, ayant pour finalité le développement d’approches de thérapie cellulaire fondées sur la progénie de cellules souches embryonnaires humaines pour des altérations musculaires sphinctériennes et des cardiomyopathies, est elle aussi publiée.

Enfin, en applications des dispositions de l’article L 2151-6 du Code de la santé publique, la publication permet l’importation de deux lignées de cellules embryonnaires humaines (WT-3 [KCL 001] et WT-4 5KCL 002]) destinées à des recherches ayant pour finalités l’étude des potentialités de cellules neuronales obtenues à partir de cellules souches embryonnaires humaines dans le traitement de la maladie de Huntington et des mécanismes physiopathologiques de cette maladie, l’étude des mécanismes impliqués dans la dystrophie myotonique de type 1 (ou maladie de Steinert), ainsi que la validation des méthodes d’obtention de cardiomyocytes à partir de CSEh dans le traitement de l’insuffisance cardiaque liée à la myopathie de Duchenne et une lignée de cellules embryonnaires humaines (SI-187, caryotype 46, XX) destinées à des recherches ayant pour finalité l’étude des potentialités de cellules neuronales obtenues à partir de cellules souches embryonnaires humaines dans le traitement de la maladie de Huntington, d’une part, et l’étude des mécanismes physiopathologiques de la maladie de Huntington et l’identification de composés présentant un intérêt thérapeutique potentiel pour cette maladie, d’autre part.

Les cellules embryonnaires sont sous étroite surveillance.

Voir aussi : "Cellules souches et santé des femmes"

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Médecine, Europe et amnistie
La prescription d’un antibiotique sans surveillance médicale est-elle une faute ?
L’ingérence du législateur dans le cours d’une procédure judiciaire
Responsabilité pour faute d’un médecin psychiatre
Grandes manœuvres par motifs implicites
Un médecin libéral peut-il refuser de voir un patient ?
Renouvellement de la prescription de lunettes par l’opticien
Les médecins généralistes victimes du virus H1N1
Evolution de l’accès des ayants-droit au dossier médical
La Cour de cassation a-t-elle mis le feu aux poudres ?

THÈMES ABORDÉS

Médecine
Afficher les tarifs : une obligation commune à tous les professionnels de santé
Le certificat d’aptitude à la vie scolaire n’a pas de fondement légal
La violence en médecine
La chirurgie esthétique : une chirurgie pour tous ?
Rédaction
Législation et verres correcteurs (1/2)
A propos de la responsabilité civile professionnelle du médecin salarié
Les implications de l’affaire Perruche
Faut-il garder un œil sur ses dossiers ?
Ecole et certificats médicaux
Médecin, responsabilité contractuelle et soins conformes aux données acquises de la science  
Responsabilté pénale et anesthésie  
Candidats aux emplois publics : rémunération des médecins agréés  
Victimes de l’amiante et cessation anticipée d’activitée  
Résultats 2006 de l’Observatoire pour la sécurité des médecins  
Le conseil de l’ordre des médecins n’est pas seul juge  
Nouveau guide-barème pour l’évaluation des déficiences et incapacités des personnes handicapées  
Médecin esthéticien, plaquette publicitaire d’un produit et obligation d’information  
Groupe de travail national « amiante et fibres »  
Avenants de fin d’année  

Recherche biomédicale
Cellules souches et santé des femmes
Bonnes pratiques et recherche  
Recherche biomédicale ne portant pas sur un produit mentionné à l’article L. 5311- 1 du code de la santé publique  
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’Afssaps  
La connaissance des Européens des projets de recherche biomédicale  
Importation de cellules  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Afssaps : arrêt de l’oxacilline orale et intramusculaire et de la cloxacilline intramusculaire
Le dépistage obligatoire et gratuit de la surdité neonatale a été voté par l’Assemblée nationale
L’affaire Tarpin met en difficulté l’institution ordinale
L’affaire Smet-Delajoux : défaut d’information ?
Le défaut d’information médicale du patient est passible de sanction
HPST : le recul de Roselyne Bachelot
Les ordres désapprouvent les procédures de coopération entre professionnels de santé
Forfait hospitalier : 18 euros depuis le 1er janvier 2010
Certificats de complaisance : un médecin bordelais mis en examen
La chirurgie plastique face aux poursuites pénales

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5