| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
Diminution du nombre de secteurs de garde pour les médecins

lundi 3 mars 2008

Faut-il diminuer le nombre de secteurs de garde en médecine générale suite à l’accord sur l’avenant 27 à la convention médicale du 12 janvier 2005 ? Cette diminution a-t-elle pour but d’adapter la répartition géographique des secteurs à celle de la population ou a-t-elle comme principal objectif des considérations économiques et comptables ?

C’est la polémique lancée par le courrier de Madame le ministre de la santé, Roselyne Bachelot, adressé aux préfets le 8 février 2008. La réaction du Conseil de l’ordre des médecins et de plusieurs syndicats de médecins a été rapide.

Cette missive a pour objet la permanence des soins et les modalités d’application de l’avenant 27. La mise en place de l’extension de la permanence des soins devant se faire à enveloppe constante, la ministre de la santé en conclut qu’il est impératif de réaliser une diminution des secteurs de garde. De 2500, il faudrait passer à 2000 secteurs pour les dimanches, samedis après-midi, jours fériés et premières partie de nuit.

© Kutlayev DmitryCette nouvelle sectorisation se fait, selon le Conseil de l’ordre, au détriment des espaces ruraux qui vont voir la taille de la couverture géographique d’une garde augmenter, puisque l’ajustement des secteurs va jusqu’à 40% dans les secteurs à faible densité de population. L’Ariège passerait ainsi d’actuellement 19 secteurs à un chiffre compris entre 5 et 7 dans les mois qui viennent.

Les gardes reviendront moins souvent dans les départements où le nombre de secteurs va diminuer, mais les distances à parcourir, la nuit, dans des conditions climatiques parfois difficiles (les zones de montagnes étant elles aussi concernées), dans des régions où les services publics tendent à diminuer, pour arriver au chevet du patient vont considérablement alourdir les risques et la charge de travail des médecins de campagne au cours des gardes. Comment s’étonner ensuite que les jeunes médecins se détournent de ces secteurs, voire même de la médecine libérale tout court ?


VOIR EN LIGNE : La lettre du ministre de la santé sur le site egora.fr

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Le secret médical à l’aune de la Convention européenne des droits de l’homme
Le secret médical n’est plus...
Sécurité sociale et représentativité syndicale des médecins
La déclaration de choix du médecin traitant
Naissance d’un enfant handicapé : l’avis du Conseil d’Etat
Des produits de santé défectueux...
Confusion dans la composition du Conseil national de l’ordre des médecins
Du serment d’Hippocrate au serment médical
Les médecins sont-ils des dealers ?
Le dossier médical face à la gestion des risques juridiques et financiers

THÈMES ABORDÉS

Santé publique
Votre logiciel de prescription respecte t-il la Loi ?
Articles de loi concernant les dons d’organes en 2007
Législation et verres correcteurs (2/2)
Bon de transport : mode d’emploi
De la sécurité alimentaire à la santé publique
Chercheurs en droit de la santé
Cologne, la circoncision et le Sida
Les médecins généralistes victimes du virus H1N1
Ecole et certificats médicaux
Docteur, je vous donne mon cœur !
Projet de loi sur l’accès aux soins  
Conservation et protection des dossiers médicaux  
Doute, hépatite C et jurisprudence  
Evolution des normes internationales sur la santé de l’enfant et du jeune  
Recommandations et bonnes pratiques en épidémiologie  
Tatouage et piercing : le trou législastif enfin calligraphié  
Diminution du nombre de secteurs de garde pour les médecins  
Recueil international de législation sanitaire  
Levée de l’anonymat dans les centres de dépistage : les garanties de la CNIL  
Cannabis et baccalauréat  

Service public
Des médecins libéraux réquisitionnés dans l’Essonne
Croix rouge et mission de service public  
Management et carrières publiques hospitalières : un nouveau master à Cergy-Pontoise  
2010 année généreuse  
Candidats aux emplois publics : rémunération des médecins agréés  
Risque exceptionnel et responsabilité sans faute  
Déclaration 2008 : un avocat fiscaliste gratuit à Paris  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Afssaps : arrêt de l’oxacilline orale et intramusculaire et de la cloxacilline intramusculaire
Le dépistage obligatoire et gratuit de la surdité neonatale a été voté par l’Assemblée nationale
L’affaire Tarpin met en difficulté l’institution ordinale
L’affaire Smet-Delajoux : défaut d’information ?
Le défaut d’information médicale du patient est passible de sanction
HPST : le recul de Roselyne Bachelot
Les ordres désapprouvent les procédures de coopération entre professionnels de santé
Forfait hospitalier : 18 euros depuis le 1er janvier 2010
Certificats de complaisance : un médecin bordelais mis en examen
La chirurgie plastique face aux poursuites pénales

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5