| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
Les fabricants d’antidépresseurs dépriment

jeudi 28 février 2008

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) vole pourtant à leur secours ou, plutôt, vient rassurer les patients et les prescripteurs.

Une étude analysant les résultats de multiples autres travaux effectués entre 1985 et 1992 (méta-analyse), réalisée en Angleterre par l’université de Hull [1], conclut que plusieurs antidépresseurs ne seraient pas plus efficaces qu’un placebo pour les dépressions légères ou modérées. En plus des travaux publiés, l’étude s’est aussi intéressée à la littérature "grise" (articles non publiés) [2].

© suravidLes enjeux économiques sont énormes dans le pays où le marché des antidépresseurs est l’un des plus importants d’Europe. Cette étude est ennuyeuse au moment où de nombreux médicaments perdent leur prise en charge pour un service médical rendu insuffisant. Ce travail souligne tout de même que ces médicaments sont plus efficaces qu’un placebo pour les dépressions sévères.

L’Afssaps rappelle ses travaux sur le sujet, comme ceux d’ avril 2005, où elle a émis des recommandations sur « Le bon usage des antidépresseurs au cours des troubles dépressifs chez l’adulte ». Elles ont été complétées en octobre 2006 par des recommandations sur « Le bon usage des médicaments antidépresseurs dans le traitement des troubles dépressifs et des troubles anxieux de l’adulte » .Ces recommandations indiquent que les antidépresseurs sont réservés au traitement des formes sévères de dépression et que le traitement ne doit pas être arrêté brutalement.

L’information médicale ne doit pas être confondue avec l’information médiatique. De nombreuses annonces "sensationnelles", médicales ou judiciaires, se retrouvent régulièrement battues en brèche après quelques semaines. C’est au médecin d’apprécier si l’arrêt d’un traitement prescrit est judicieux. Stopper son traitement sans avis, malgré l’étude anglaise, n’est pas une solution.


[1] Antidepressants are ineffective for most patients, study finds

[2] Voir l’article intitulé "Le piège des bonnes pratiques médicales"


VOIR EN LIGNE : Le communiqué de l’Afssaps.

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Traitez... vos déchets !
La prescription d’un antibiotique sans surveillance médicale est-elle une faute ?
La déclaration de choix du médecin traitant
Médecin collaborateur libéral : du pour et du contre...
Grandes manœuvres par motifs implicites
Renouvellement de la prescription de lunettes par l’opticien
Le secret médical n’est plus...
Médecine, Europe et amnistie
Le contrat première embauche : la folie
Sécurité sociale et représentativité syndicale des médecins

THÈMES ABORDÉS

Psychiatrie
Responsabilité pour faute d’un médecin psychiatre
Rétention de sûreté et irresponsabilité pénale  
Recommandation professionnelle d’expertise psychiatrique légale  
Responsabilité du médecin psychiatre en établissement  
Des généralistes psychiatres polyvalents  
Les fabricants d’antidépresseurs dépriment  
Psychiatrie medico-légale et criminologie : prise d’otages et séquestration  
Honoraires d’expertise en psychiatrie  

Santé publique
Chercheurs en droit de la santé
Bon de transport : mode d’emploi
Les infections nosocomiales (2/2)
Les médecins sont-ils des dealers ?
La F3A recrute
Articles de loi concernant les dons d’organes en 2007
Refus ou absence du salarié à la visite médicale du travail
Législation et verres correcteurs (2/2)
Ecole et certificats médicaux
Le dossier médical personnel
Le Sénat et la démographie médicale  
Projet de loi sur l’accès aux soins  
Scolarité : une demande de certificat médical n’est justifiée que dans certains cas parfaitement définis  
Crise bancaire et crise cardiaque  
Transfusions et virus de l’hépatite C  
Le bilan de 10 ans de matériovigilance  
Evolution des normes internationales sur la santé de l’enfant et du jeune  
La loi, bonne pour la santé ?  
La durée de prescription passe à 12 mois  
Le dépistage obligatoire et gratuit de la surdité neonatale a été voté par l’Assemblée nationale  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Afssaps : arrêt de l’oxacilline orale et intramusculaire et de la cloxacilline intramusculaire
Le dépistage obligatoire et gratuit de la surdité neonatale a été voté par l’Assemblée nationale
L’affaire Tarpin met en difficulté l’institution ordinale
L’affaire Smet-Delajoux : défaut d’information ?
Le défaut d’information médicale du patient est passible de sanction
HPST : le recul de Roselyne Bachelot
Les ordres désapprouvent les procédures de coopération entre professionnels de santé
Forfait hospitalier : 18 euros depuis le 1er janvier 2010
Certificats de complaisance : un médecin bordelais mis en examen
La chirurgie plastique face aux poursuites pénales

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5