| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
Le conseil de l’ordre des médecins n’est pas seul juge

dimanche 27 mai 2007

La chambre disciplinaire du conseil national de l’ordre des médecins ne peut pas statuer sur une décision qu’elle a elle-même prise et il est rappelé que cette section disciplinaire "n’a pas l’obligation de transmettre au Conseil d’État, juge de cassation, un recours relevant de la compétence de ce dernier et présenté à tort devant elle. Ainsi, saisie d’un recours contre une de ses propres décisions ne constituant pas l’exercice d’une voie de rétractation, la section disciplinaire, qui a, par cette décision, épuisé sa compétence, doit rejeter ce recours comme irrecevable."

C’est ce qu’il ressort d’une décision du Conseil d’État statuant au contentieux du 22 février 2007.


VOIR EN LIGNE : La décision du Conseil d’État

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Le conseil national de l’ordre des médecins désavoué par le conseil d’État
Evolution de l’accès des ayants-droit au dossier médical
Médecine, Europe et amnistie
La déclaration de choix du médecin traitant
Le secret médical à l’aune de la Convention européenne des droits de l’homme
Grandes manœuvres par motifs implicites
La Sham publie la sinistralité 2005 de ses assurés
Un praticien lavé de l’accusation d’homicide
Du serment d’Hippocrate au serment médical
Le dossier médical personnel

THÈMES ABORDÉS

Jurisprudence
Des produits de santé défectueux...
Les fondements de la responsabilité médicale
Les publications médicales dans les prétoires
Naissance d’un enfant handicapé : l’avis du Conseil d’Etat
Confusion dans la composition du Conseil national de l’ordre des médecins
Le médecin face aux limites de l’obligation d’information
Les implications de l’affaire Perruche
La Cour de cassation a-t-elle mis le feu aux poudres ?
Les infections nosocomiales (2/2)
Accident du travail, maladie professionnelle : qui décide ?
Stomatologie et chirurgie plastique  
Maladie et rupture du contrat de travail  
Cour d’appel et incapacité permanente partielle  
Secret médical opposable au médecin-expert  
Responsabilité de l’interne  
Foetus et état civil  
Jurisprudence et règlement européen définissant le médicament  
Assurance et médecin salarié  
Comportement conforme aux règles de l’Art et décès du patient  
Quand un cabinet devient établissement de soins  

Médecine
Soyez votre propre médecin traitant !
Ostéopathie, qui peut faire quoi ?
Les sinistres médicaux déclarés semblent moins nombreux que prévu
Particularités des dispositifs médicaux « sur mesure »
Droit médical - Les sites Internet francophones
Liens MMT
La chirurgie esthétique : une chirurgie pour tous ?
A propos de la responsabilité civile professionnelle du médecin salarié
Le piège des bonnes pratiques médicales
La violence en médecine
Avenants de fin d’année  
Nouveau guide-barème pour l’évaluation des déficiences et incapacités des personnes handicapées  
Combien de médecins y a-t-il en France ?  
Recueil international de législation sanitaire  
L’hormone de croissance devant la justice  
Candidats aux emplois publics : rémunération des médecins agréés  
Transfusion et hépatite C  
Toutes les jurisprudences en droit médical  
2010 année généreuse  
Implications juridiques du Human Genom Project  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Afssaps : arrêt de l’oxacilline orale et intramusculaire et de la cloxacilline intramusculaire
Le dépistage obligatoire et gratuit de la surdité neonatale a été voté par l’Assemblée nationale
L’affaire Tarpin met en difficulté l’institution ordinale
L’affaire Smet-Delajoux : défaut d’information ?
Le défaut d’information médicale du patient est passible de sanction
HPST : le recul de Roselyne Bachelot
Les ordres désapprouvent les procédures de coopération entre professionnels de santé
Forfait hospitalier : 18 euros depuis le 1er janvier 2010
Certificats de complaisance : un médecin bordelais mis en examen
La chirurgie plastique face aux poursuites pénales

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5