| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
Une charte de qualité pour les logiciels d’aide à la prescription

lundi 19 novembre 2007

La Haute autorité de santé (HAS) a publié une charte de qualité pour les logiciels d’aide à la prescription.

Faisant suite à la publication du référentiel de certification des logiciels d’aide à la prescription, le 20 août dernier, la Haute autorité de santé a mis en ligne la charte qualité des bases de données médicamenteuses. Pour être « certifiable », un logiciel d’aide à la prescription devra utiliser une base de données médicamenteuses signataire de cette charte.

La certification des logiciels d’aide à la prescription repose sur une démarche volontaire de l’éditeur. Elle a pour but :
- d’améliorer la qualité de la prescription ;
- de faciliter le travail du médecin ;
- d’optimiser le coût de traitement à qualité égale.


VOIR EN LIGNE : Le communiqué de presse sur le site de l’HAS

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Le médecin face aux maltraitances sur mineurs
Articles de loi concernant les dons d’organes en 2007
Médecin collaborateur salarié ou libéral ?
Le médecin soumis à la publicité
Conservation des dossiers de consultations privées à l’hôpital public
Législation et verres correcteurs (2/2)
Des médicaments utilisés en dehors des indications de l’autorisation de mise sur le marché
Petit guide juridique du consommateur de chirurgie esthétique non réparatrice
Particularités des dispositifs médicaux « sur mesure »
Devant les sections ordinales des assurances sociales

THÈMES ABORDÉS

Bonne pratique
Ostéopathie, qui peut faire quoi ?
Le conseil national de l’ordre des médecins désavoué par le conseil d’État
Le piège des bonnes pratiques médicales
Les médecins ont leur propre notion de la qualité  
Afssaps : arrêt de l’oxacilline orale et intramusculaire et de la cloxacilline intramusculaire  
CMU et charte de bonne conduite  
Hygiène et prévention du risque infectieux en cabinet médical ou paramédical  
Radiothérapie externe : plus jamais ça  
Exigences et bonnes pratiques  
Lève-personne : recommandations Afssaps sophistiquées  
Recommandations et bonnes pratiques en épidémiologie  
Une charte de qualité pour les logiciels d’aide à la prescription  
La déontologie médicale au centre du débat algérien  

e-DMP
Le dossier médical personnel
Le dossier médical de Google
La CNIL autorise les expérimentations du dossier médical personnel blanc  
Patient inconscient, médecin régulateur et accès au dossier médical personnel  
Hébergement du dossier médical  
Nouvelles règles d’archivage des informations médicales  
Médecin et site Internet  
Responsabilité médicale et e-DMP  
Europe et e-santé  
Fichiers, traitement de données et recherche médicale  
Tout sur le dossier médical personnel  

Santé publique
Renouvellement de la prescription de lunettes par l’opticien
Bon de transport : mode d’emploi
Responsabilité pour faute d’un médecin psychiatre
Sécurité sociale et représentativité syndicale des médecins
Cologne, la circoncision et le Sida
De la sécurité alimentaire à la santé publique
La F3A recrute
La déclaration de choix du médecin traitant
Les médecins généralistes victimes du virus H1N1
Les médecins sont-ils des dealers ?
Diminution du nombre de secteurs de garde pour les médecins  
Sommet international des fruits et des légumes  
Levée de l’anonymat dans les centres de dépistage : les garanties de la CNIL  
Belgique : médicaments et propriété intellectuelle  
Recueil international de législation sanitaire  
Conservation et protection des dossiers médicaux  
Code de la santé publique  
Médecin traitant : formulaire approuvé par le Conseil d’Etat  
Forfait hospitalier : 18 euros depuis le 1er janvier 2010  
Victimes de l’amiante et cessation anticipée d’activitée  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Combien de temps faut-il conserver les documents santé ?
Restriction des bons de transport
Levée de l’anonymat dans les centres de dépistage : les garanties de la CNIL
Belgique : une meilleure protection des données médicales confiées à l’assureur
Scolarité : une demande de certificat médical n’est justifiée que dans certains cas parfaitement définis
Code de déontologie des masseurs-kinésithérapeutes : une vraie nouveauté ?
Cadre juridique du métier de pharmacien
Collaborateur salarié : les contrats proposés par l’Ordre des médecins
Loi de financement de la sécurité sociale pour 2009
La certification des logiciels d’aide à la prescription officialisée

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5