| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
Les médecins sont des numéros

lundi 29 octobre 2007

Défini en 2003, c’est au terme de cinq années de discussions que le répertoire partagé des professionnels de santé (RPPS) va être mis en place début 2008. Le médecin va voir son numéro Adeli, modifié lorsqu’il changeait de département, disparaître au profit d’un identifiant unique qui le suivra tout au long de son parcours professionnel.

Les quatre Ordres (chirurgiens-dentistes, pharmaciens, sages-femmes et médecins) ont trouvé un accord avec l’assurance maladie à ce sujet. D’après le conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM), ce numéro unique devrait permettre de simplifier certaines démarches administratives.

6p.gif Ce dispositif sera étendu aux autres professionnels de santé et aux établissements sanitaires et sociaux dans les années à venir.

Les médecins ne pourront plus crier "Je ne suis pas un numéro".


VOIR EN LIGNE : En savoir plus en lisant l’article du CNOM

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

La prescription d’un antibiotique sans surveillance médicale est-elle une faute ?
Sécurité sociale et représentativité syndicale des médecins
Du serment d’Hippocrate au serment médical
Le droit de prescription est-il à vendre ?
Assurance responsabilité civile professionnelle médicale : l’initiative privée mise à mal
Naissance d’un enfant handicapé : l’avis du Conseil d’Etat
Le conseil national de l’ordre des médecins désavoué par le conseil d’État
L’ingérence du législateur dans le cours d’une procédure judiciaire
Des produits de santé défectueux...
Unions : des dispositions législatives insuffisantes

THÈMES ABORDÉS

Assurance maladie
Accident du travail, maladie professionnelle : qui décide ?
Devant les sections ordinales des assurances sociales
Législation et verres correcteurs (2/2)
Médecine, Europe et amnistie
Le secret médical n’est plus...
Soyez votre propre médecin traitant !
Le dossier médical personnel
Plus large prise en charge des soins dans l’Union européenne  
Contrôle médical privé des employeurs  
Dépassements d’honoraires : piqûre de rappel du Ministère de la santé  
Loi de financement de la sécurité sociale pour 2009  
Franchise médicale  
CMU et charte de bonne conduite  
Recours de la Sécurité sociale et accident du travail dont un tiers est à l’origine  
Vers une nouvelle convention des opticiens  
Dépenses liées aux dispositifs médicaux  
Siège de la convention médicale 2008  

Médecine
Le travail aidé : complémentarité ophtalmologie - orthoptie
Médecin collaborateur libéral : du pour et du contre...
Législation et verres correcteurs (1/2)
Refus ou absence du salarié à la visite médicale du travail
Ecole et certificats médicaux
La violence en médecine
Les sinistres médicaux déclarés semblent moins nombreux que prévu
Rédaction
Particularités des dispositifs médicaux « sur mesure »
Afficher les tarifs : une obligation commune à tous les professionnels de santé
Examen périodique de santé  
Répartition des médecins libéraux  
Accident du travail et VIH  
Formation des internes spécialisés en médecine générale en droit de la santé  
Le droit médical appliqué à l‘ophtalmologie médicale et chirurgicale  
Réforme de la première année de médecine  
Justice pénale et santé  
Cumul emploi / retraite des médecins libéraux  
Droit et téléradiologie  
Responsabilité civile médicale : les chiffres de la SHAM pour 2006  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Afssaps : arrêt de l’oxacilline orale et intramusculaire et de la cloxacilline intramusculaire
Le dépistage obligatoire et gratuit de la surdité neonatale a été voté par l’Assemblée nationale
L’affaire Tarpin met en difficulté l’institution ordinale
L’affaire Smet-Delajoux : défaut d’information ?
Le défaut d’information médicale du patient est passible de sanction
HPST : le recul de Roselyne Bachelot
Les ordres désapprouvent les procédures de coopération entre professionnels de santé
Forfait hospitalier : 18 euros depuis le 1er janvier 2010
Certificats de complaisance : un médecin bordelais mis en examen
La chirurgie plastique face aux poursuites pénales

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5