| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
Prise en charge des enfants en médecine générale

mercredi 17 octobre 2007

La direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DRESS) a publié en août 2007 une étude intitulée "La prise en charge des enfants en médecine générale : une typologie des consultations et visites".

Son résumé est le suivant :
"Les enfants de moins de 16 ans sont pris en charge pour les soins primaires aussi bien par des pédiatres que par des médecins généralistes. Ils constituent d’ailleurs 13% de l’ensemble des consultations et visites de ces derniers. 88% des jeunes patients qui consultent un généraliste le font dans le cadre d’un suivi régulier.

Les consultations ont le plus souvent lieu au cabinet du médecin et sont en moyenne plus courtes que celles des adultes.

Les affections des enfants, généralement bénignes, touchent principalement les voies aériennes supérieures. Un tiers des visites ne donnent lieu à aucune prescription et près de la moitié des prescriptions relèvent de seulement trois sous-classes médicamenteuses.

La prévention et le dépistage font l’objet d’une visite sur huit et concernent moins souvent les enfants issus de milieux défavorisés. La prise en charge des maladies chroniques par les médecins généralistes ne représente chez l’enfant que 10 % des séances contre 27 % chez les adultes pour le suivi des affections de longue durée (ALD)."


VOIR EN LIGNE : Etude de la DREES

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Infection nosocomiale et responsabilité de plein droit du praticien libéral
Un praticien lavé de l’accusation d’homicide
Responsabilité civile 2006 : de nouvelles difficultés à prévoir ?
La résiliation unilatérale d’un contrat d’exercice libéral
La déclaration de choix du médecin traitant
Le contrat première embauche : la folie
Des médecins libéraux réquisitionnés dans l’Essonne
Les médecins généralistes victimes du virus H1N1
Assurance responsabilité civile professionnelle médicale : l’initiative privée mise à mal
Sécurité sociale et représentativité syndicale des médecins

THÈMES ABORDÉS

Médecine
Médecine & droit n°85
Le travail aidé : complémentarité ophtalmologie - orthoptie
Médecin collaborateur libéral : du pour et du contre...
Soyez votre propre médecin traitant !
Le piège des bonnes pratiques médicales
Implications juridiques d’un défaut de diagnostic de corps étranger intra-oculaire
Refus ou absence du salarié à la visite médicale du travail
Chauffards de la responsabilité civile professionnelle médicale ?
Droit médical - Les sites Internet francophones
Législation et verres correcteurs (1/2)
Du mésusage du terme « certain » dans une expertise  
Le droit médical appliqué à l‘ophtalmologie médicale et chirurgicale  
Soins aux patients mineurs  
Entre médecine et torture  
Le dépistage obligatoire et gratuit de la surdité neonatale a été voté par l’Assemblée nationale  
Un label pour les sites santé  
Recueil international de législation sanitaire  
Responsabilté pénale et anesthésie  
Rapport sur l’assurance en responsabilité civile professionnelle médicale  
Médecin coordonnateur exerçant dans un établissement hébergeant des personnes agées dépendantes  

Pédiatrie
Des médicaments à usage pédiatrique...
Le médecin face aux maltraitances sur mineurs
Prise en charge des enfants en médecine générale  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Afssaps : arrêt de l’oxacilline orale et intramusculaire et de la cloxacilline intramusculaire
Le dépistage obligatoire et gratuit de la surdité neonatale a été voté par l’Assemblée nationale
L’affaire Tarpin met en difficulté l’institution ordinale
L’affaire Smet-Delajoux : défaut d’information ?
Le défaut d’information médicale du patient est passible de sanction
HPST : le recul de Roselyne Bachelot
Les ordres désapprouvent les procédures de coopération entre professionnels de santé
Forfait hospitalier : 18 euros depuis le 1er janvier 2010
Certificats de complaisance : un médecin bordelais mis en examen
La chirurgie plastique face aux poursuites pénales

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5