| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

  
Risque exceptionnel et responsabilité sans faute

mardi 25 septembre 2007

Concernant un patient ayant été victime d’une embolie avec hémiplégie et aphasie à la suite d’une coronarographie que son état de santé nécessitait, le conseil d’Etat s’est prononcé sur la responsabilité de l’établissement hospitalier.

Statuant au contentieux, dans sa lecture du 25 juillet 2007, a considéré dans sa décision qu’il ressort des constatations des experts que le patient n’était pas particulièrement exposé au risque connu mais exceptionnel d’embolie que comporte la mise en oeuvre d’une coronarographie, intervention dont la réalisation était nécessitée par son état de santé ; qu’avant cette intervention le patient menait une vie normale ; que l’intervention a été la cause directe de l’hémiplégie et de l’aphasie dont il a été atteint ; que cette conséquence présente une exceptionnelle gravité, sans rapport avec celle de l’état initial du patient comme avec l’évolution prévisible de cet état. De ce fait, il a été décidé que le dommage subi par le patient engage la responsabilité sans faute de l’établissement de santé publique au sein duquel le geste avait eu lieu.


VOIR EN LIGNE : La décision du conseil d’Etat sur Legifrance

 

Forum de la brève



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


Espace publicitaire

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

La déclaration de choix du médecin traitant
Traitez... vos déchets !
Unions : des dispositions législatives insuffisantes
Les médecins sont-ils des dealers ?
Le droit de prescription est-il à vendre ?
Etat du droit et optométrie en 2006
Grandes manœuvres par motifs implicites
Votre logiciel de prescription respecte t-il la Loi ?
Médecine, Europe et amnistie
Confusion dans la composition du Conseil national de l’ordre des médecins

THÈMES ABORDÉS

Aléa thérapeutique
Commissions régionales de conciliation et d’indemnisation : un succès
La prescription d’un antibiotique sans surveillance médicale est-elle une faute ?
Les médecins généralistes victimes du virus H1N1
Chirurgie et patient allergique au latex  
Risque exceptionnel et responsabilité sans faute  
Rapport sur l’assurance en responsabilité civile professionnelle médicale  

Jurisprudence
Des produits de santé défectueux...
Cologne, la circoncision et le Sida
Prévention, aptitude et médecine du travail
Infection nosocomiale et responsabilité de plein droit du praticien libéral
A propos de la responsabilité civile professionnelle du médecin salarié
Les fondements de la responsabilité médicale
La Cour de cassation a-t-elle mis le feu aux poudres ?
Les publications médicales dans les prétoires
Les implications de l’affaire Perruche
L’appréciation souveraine des juges du fond
Une faute du patient peut exonérer le médecin  
Désaccord avec le médecin du travail  
Bulletin d’information de la cour de cassation  
Refus d’un employé d’être exposé à une substance cancérigène  
Comportement conforme aux règles de l’Art et décès du patient  
Sécurité et personnes handicapées  
Foetus et état civil  
Etat de santé et testament  
Etablissement de soins sans hébergement  
Alcoolémie et réquisition  

Service public
Des médecins libéraux réquisitionnés dans l’Essonne
Bon de transport : mode d’emploi
Management et carrières publiques hospitalières : un nouveau master à Cergy-Pontoise  
Candidats aux emplois publics : rémunération des médecins agréés  
Croix rouge et mission de service public  
Déclaration 2008 : un avocat fiscaliste gratuit à Paris  
Diminution du nombre de secteurs de garde pour les médecins  
2010 année généreuse  
 

Autres brèves de cette rubrique
 
Afssaps : arrêt de l’oxacilline orale et intramusculaire et de la cloxacilline intramusculaire
Le dépistage obligatoire et gratuit de la surdité neonatale a été voté par l’Assemblée nationale
L’affaire Tarpin met en difficulté l’institution ordinale
L’affaire Smet-Delajoux : défaut d’information ?
Le défaut d’information médicale du patient est passible de sanction
HPST : le recul de Roselyne Bachelot
Les ordres désapprouvent les procédures de coopération entre professionnels de santé
Forfait hospitalier : 18 euros depuis le 1er janvier 2010
Certificats de complaisance : un médecin bordelais mis en examen
La chirurgie plastique face aux poursuites pénales

 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2019 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5