| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

 
Santé publique
Le droit de prescription est-il à vendre ?
Renouvellement et adaptation des lunettes par l’opticien
lundi 20 novembre 2006 -  Matthew Robinson


Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


 

Forum de l'article

  • > Le droit de prescription est-il à vendre ?
    25 avril 2007, par opti55
  • > Le droit de prescription est-il à vendre ?
    20 avril 2007
  • > Le droit de prescription est-il à vendre ?
    17 avril 2007
    Bonjour je suis opticienne depuis 10 ans et je voudrais également réagir à cet article . Tout d’abord l’opticien à toujours reçu une formation poussée en examen de vue et cette discipline tient une grande part dans l’attribution de notre diplome ; les ophtalmos quand à eux ont une formation très axée sur les pathologies oculaires . A ce niveau là ,la nouvelle loi ne fait que reconnaitre nos compétences ;de plus nous sommes experts en ce qui concerne les verres correcteurs et nous connaissons tous les nouveaus produits à la vente et leurs effets sur les personnes .Le medecin aura plus de temps vraissemblablement pour prendre en charge les pathologies,cataractes et autres DMLA . La nouvelle loi stipule que l’opticien pourra simplement renouveller les lunettes pendant une période de 3 ans suivant une visite chez l’ophtalmo qui du fait aura la possibilité et forcement plus de temps pour faire tous les examens requis lors d’une consultation en ophtalmologie : tension oculaire, fond d’oeil ; à ce sujet il faut savoir que actuellement un français renouvelle en moyenne ses lunettes tous les 3 ans et donc va en moyenne chez l’ophtalmo tous les 3 ans et que le fond d’oeil n’est pas systematiquement effectué . La nouvelle loi ne devrait pas transformer fondamentalement les habitudes des Français en sachant que le frein essentiel au renouvellement des lunettes c’est le reste à charge : les lunettes c’est cher et pas toujours bien remboursé .Car la nouvelle loi ne prevoit pas de changer les taux de remboursement de la sécu datant de bientot 60 ans : en moyenne 6 € pour des lunettes simples et 15 € pour des lunettes avec verres progressifs .De meme les mutuelles n’ont pas prévu d’augmenter leurs remboursements à ma connaissance . Par contre l’opticien n’aura pas le droit de facturer l’examen de vue et devra tenir informé le médecin de tout changement de correction .Donc la nouvelle loi ne devrait pas augmenter le trou de la secu, je pense meme qu’elle devrait lui permettre de faire des économies . Il est vrai que les mutuelles seront un peu plus mises à contribution puisqu’elles representent la part principale du remboursement des lunettes : cela dit en général les mutuelles remboursent un forfait annuel pourquoi les gens n’y auraient-ils pas droit puisqu’ils cotisent pour avoir telle ou telle prestation ? L’opticien ne pourra pas prescrire une première paire de lunettes à un presbyte et ne pourra pas renouveller les lunettes d’ un enfant de moins de 16 ans ; cela est très bien car dans beaucoup de cas c’est à la quarantaine que l’on va pour la premiere fois chez l’ophtalmo et cela doit continuer pour faire un vrai dépistage et les enfants doivent avoir un suivit médical . L’opticien ne pourra également pas renouveller des lunettes à une personne si l’ophtalmo s’y oppose : par exemple en cas de pathologie, cataracte ou autre DMLA . Tout cela est bien pensé et bien encadré et devrait surtout permettre au grand public d’etre mieux informé, mieux suivi et mieux soigné . A noter que cette loi n’a pas d’effet rétro actif et mettre 1 à 2 ans pour se mettre en place . Quand à la déontologie je pense que ce n’est pas une histoire de profession mais bien d’homme . A bon entendeur salut !
  • > Le droit de prescription est-il à vendre ?
    8 janvier 2007

Imprimer Imprimer cet article

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Un praticien lavé de l’accusation d’homicide
Les médecins sont-ils des dealers ?
Les médecins généralistes victimes du virus H1N1
2007 : enfin la transparence de l’assurance responsabilité civile professionnelle médicale ?
Infection nosocomiale et responsabilité de plein droit du praticien libéral
Sécurité sociale et représentativité syndicale des médecins
La Sham publie la sinistralité 2005 de ses assurés
Le dossier médical face à la gestion des risques juridiques et financiers
Naissance d’un enfant handicapé : l’avis du Conseil d’Etat
Confusion dans la composition du Conseil national de l’ordre des médecins


THÈMES ABORDÉS

Législation
Des produits de santé défectueux...
La Cour de cassation a-t-elle mis le feu aux poudres ?
Accident du travail, maladie professionnelle : qui décide ?
Assurance responsabilité civile professionnelle médicale : l’initiative privée mise à mal
Médecine et justice aux Etats-Unis
Afficher les tarifs : une obligation commune à tous les professionnels de santé
Ostéopathie, qui peut faire quoi ?
À quoi sert une assurance responsabilité civile professionnelle médicale ?
Docteur, je vous donne mon cœur !
Etat du droit et optométrie en 2006
Hébergement du dossier médical  
Rétention de sûreté et irresponsabilité pénale  
Projet de loi sur l’accès aux soins  
Amiante et cabinet médical  
Le président Sarkozy et les pharmaciens  
L’usage du titre de docteur en chirurgie dentaire  
Les nouvelles compétences des orthoptistes  
Règlement sanitaire international révisé  
Répartition des médecins libéraux  
Fichiers, traitement de données et recherche médicale  

Ophtalmologie
Législation et verres correcteurs (2/2)
Renouvellement de la prescription de lunettes par l’opticien
Le forfait d’adaptation des lentilles de contact
Les sinistres médicaux déclarés semblent moins nombreux que prévu
Implications juridiques d’un défaut de diagnostic de corps étranger intra-oculaire
Législation et verres correcteurs (1/2)
Des médicaments utilisés en dehors des indications de l’autorisation de mise sur le marché
Traçabilité des lentilles de contact et de leurs solutions d’entretien
Bilan des sinistres en ophtalmologie au fil des ans

Santé publique
La déclaration de choix du médecin traitant
Le contrat première embauche : la folie
Responsabilité pour faute d’un médecin psychiatre
Articles de loi concernant les dons d’organes en 2007
Ecole et certificats médicaux
Les infections nosocomiales (2/2)
Refus ou absence du salarié à la visite médicale du travail
Le dossier médical personnel
De la sécurité alimentaire à la santé publique
Cologne, la circoncision et le Sida
Faut-il développer l’automédication en France ?  
Le BCG n’est plus obligatoire  
Code de la sécurité sociale  
Doute, hépatite C et jurisprudence  
Décision en santé publique : obligation, négociation, participation ?  
Le Sénat et la démographie médicale  
Lanceurs d’alerte au Sénat  
Sommet international des fruits et des légumes  
Syphilis : en verra-t-on le bout ?  
Victimes de l’amiante et cessation anticipée d’activitée  


SUR LE WEB


Un des éléments clés d'une approche marketing pour avocats : changer son attitude !
Alcool au volant : comment se défendre ? Par Didier Reins, Avocat.
L'entreprise face à un signalement de « harcèlement » : osez la médiation ! Par Lionel Gonzales, Juriste.
18ème Panorama de droit de l'entreprise à Strasbourg - Le programme est annoncé.
Nouvelles technologies et législation française. Par Maelys Goudin-Nicoli, Juriste.
Les centres de santé dentaires. Par Raphael Tedgui, Avocat.
Obtenir la restitution d'un bien définitivement confisqué. Par Matthieu Hy, Avocat.
Créance de prestation compensatoire et liquidation judiciaire. Par Laurent Latapie, Avocat.



Matthew Robinson

Renouvellement de la prescription de lunettes par l’opticien
Le droit de prescription est-il à vendre ?
Les médecins sont-ils des dealers ?
Incapacité, invalidité et handicap
 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2020 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5