| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

 
Déchets à risque infectieux
Traitez... vos déchets !
Trier et se débarasser des déchets d’activités de soins
Première publication : 1er janvier 1970, mise en ligne: lundi 30 mai 2005 -  Bertrand Hue

dechets.jpgTraiter ses déchets ménagers est devenu pour bon nombre d’entre nous une véritable habitude. Le recyclage et le tri sélectif sont passés dans les mœurs. Mais qu’en est-il des déchets médicaux produits dans votre cabinet ? Savez vous qu’il existe des textes régissant l’élimination de ces déchets ?

Etes vous concerné ? [...]

Lire la suite de "Traitez... vos déchets !"

Voir aussi "Amiante et cabinet médical"



Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


 

Forum de l'article

  • Traitez... vos déchets !
    16 juin 2008

    bonjour,

    Je m’interroge sur l’emballage et l’entreposage des déchets infectieux. Auriez-vous connaissance de références législatives ou simplement pratiques sur ce sujet particulier ?

    Je vous remercie.

  • > Traitez... vos déchets !
    20 juillet 2007, par Mr DIMITRIO

    Bonjour,

    Depuis 1996 la société CPMU est spécialisée dans la collecte des déchets d’activités de soins à risques infectieux sur l’ensemble de la région ILE DE FRANCE.

    Vous pouvez nous joindre à l’adresse suivante :

    C.P.M.U. 112, quai de Bezons 95100 ARGENTEUIL
    TEL : 01.39.47.08.48 / Fax : 01.39.47.86.13 / COURRIEL : mdimitrio@hotmail.fr

  • > Traitez... vos déchets !
    12 juin 2007, par cynfira
    bonjour, je m’intéresse de près au traitement des DASRi et je sais qu’il est interdit de les broyer ou de les compacter mais j’ai entendu parler de compacteurs autorisés en Espagne...Je me demandais si vous aviez plus d’informations.
    • > Traitez... vos déchets !
      14 juin 2007, par fabien
      pour ma par en france ses encore interdit mais en espagne la lesgislation autorise un type specifique de dasri à compacter
      voila ce que je peut vous dire,je ne sais pas de quelle type de dasri corespond dsl
      _
  • traitement des déchets médicaux
    31 mai 2007, par fabien
    MEDICLINE CENTRE
    nous somme une société spésialisée dans le traitement des déchets medicaux de type dasri
    notre société ce trouve sur bourges nous pouvons vous conseiller sur la façon déliminer ce type de déchets
    merci d’avance
    medicline.centre@free.fr
    _
  • > Traitez... vos déchets !
    13 février 2007, par mahrez
    Bonjour,
    J’aimerais bien savoir quelles sont les méthodes de prétraitements des déchets médicaux _
    • > Traitez... vos déchets !
      26 mars 2007, par plf
      Vous trouverez la liste des appareils de prétraitement validés par le Conseil Supérieur de l’Hygiène Publique de France sur le site de l’INRS :
  • > Traitez... vos déchets !
    2 août 2006, par stephanie
    merci pour votre article
    je voudrais savoir quelle est la prise en charge financiere de l’élimination des dechets de soins sur la France ?
    est -ce les drass,les praticiens ou autre ?
    merci pour votre réponse
    stephanie _
    • > Traitez... vos déchets !
      2 août 2006, par Bertrand Hue
      L’élimination des déchets d’activités de soins est à la charge de ceux qui les produisent (professionnels de santé libéraux, établissements de soins, etc.)
      • > Traitez... vos déchets !
        24 août 2006, par Jean Marie BAYONA - Sterigerms France

        Bonjour,
        Nous avons lu avec grand interêt vos différents échanges sur votre site concernant le traitement des DASRI.
        Nous voulons juste vous informer que notre Société a mis au point et validé en France le STERIGERMS.
        Le Sterigerms transforme tous les Dasri, y compris les containers pleins d’aiguilles et tranchants en Galette inerte et exempte de tous germe.
        Le Sterigerms nécessite une simple prise d’alimentation éléctrique pour fonctionner (aucune autre connexion, aucun produit chimique)

        Vous pouvez visiter notre site internet www.sterigerms.com
        Nous restons à votre disposition pour plus d’informations.
        Veuillez accepter nos sincères salutations
        Jean Marie Bayona _

        • > Traitez... vos déchets !
          24 août 2006, par Bertrand Hue

          C’est avec plaisir que nous recevons les compliments d’un professionnel du traitement des DASRI concernant cet article.

          J’apporterais un bémol lorsque vous affirmez que votre appareil traite tous les DASRI.

          L’avis du conseil supérieur d’hygiène publique de France concernant votre produit stipule qu’en plus des produits déjà interdits et précisés dans la circulaire DGS/DEPPR n°53 du 26 juillet 1991 relative à la mise en oeuvre de procédés de désinfection des déchets contaminés des établissements hospitaliers et assimilés, les toxiques volatils (dont font partie les médicaments cytostatiques) et les déchets présentant un risque "prion" ne peuvent être prétraités par un appareil de désinfection des déchets d’activités de soins à risques infectieux.
          De plus si j’en crois toujours cet avis, la "simple prise d’alimentation" doit se trouver au sein d’un local conforme aux dispositions réglementaires relatives aux règles d’hygiène et de sécurité. Les conditions d’utilisation de votre appareil doivent être, elles aussi, conformes à ces mêmes dispositions réglementaires.

          La direction générale de la Santé précise bien que ce procédé ne s’applique pas aux déchets susceptibles de renfermer des agents transmissibles non conventionnels, ce qui concerne quasiment tous les professionnels de santé générant des DASRI, et oblige donc à un tri des déchets, doublant ainsi la procédure d’élimination de ceux-ci. Par ailleurs, elle interdit formellement d’introduire dans ces appareils les produits cytotoxiques utilisés pour le traitement des cancers.

          Voilà qui nous permet d’attirer l’attention de nos lecteurs sur la prudence avec laquelle ils doivent agir dans le domaine des DASRI.

    • > Traitez... vos déchets !
      13 novembre 2006, par sasou
      bonsoir .je voudrais bien connaitre les intervenants en matiere de gestion des dechets hospitaliers et plus generalement les darsi en droit francais. merci _
      • > Traitez... vos déchets !
        13 novembre 2006, par Bertrand Hue
        Cet article ne traite, en effet, pas des déchets hospitaliers. Ceci pourrait être le sujet de l’un de nos prochains articles car quelques lignes n’y suffiraient pas. _
  • > Traitez... vos déchets !
    8 juillet 2006, par Bertrand Hue

    Le docteur Jean-François Knopf revient, dans le bulletin de l’Ordre des médecins (n°6, juin-juillet 2006), sur la gestion des déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI).

    Il est intéressant de noter qu’il y a 1500 accidents par an d’exposition au sang chez les opérateurs de tri et collecte des déchets ménagers. "Le nombre de personnes en autotraitement avec prescription injectable (et donc utilisation de dispositifs piquants), s’élèverait à 1,5 million par an et le nombre d’aiguilles ou lancettes ainsi utilisées à 450 millions. Si celles-ci étaient dûment collectées en containers, cela reprèsenterait 7,8 millions de litres ou 3500 tonnes. Mais il semblerait que seul un quart des patients éliminent ces déchets spécifiques dans les règles !". Or le décret du 6 novembre 1997 intéresse "toute personne qui produit des DASRI est tenue de les éliminer".

    Ce conseiller national a écrit un rapport sur "les DASRI produits par les patients en autotraitement" disponible sur le site du conseil de l’Ordre et il estime qu’ "il revient en priorité aux professionnels de santé de faire passer l’information après des patients : pharmaciens, infirmiers, mais aussi médecins. Ces derniers ont le devoir d’informer le malade au moment où ils rédigent la prescription d’un produit susceptible de générer des DASRI. Ils doivent l’informer des risques encourus pour lui-même, pour son entourage et plus généralement pour la société".

    • > Traitez... vos déchets !
      12 juillet 2006, par youssef
      qualite totale des methodes pour se debarasser des dechets de mon hopital.
      memoire pour l’obtention du master. _
  • transport des dispositifs médicaux souillés
    31 mai 2006, par Fabienne Lehel
    Bonjour
    Je souhaiterais avoir de l’information sur la reglementation concernant le transport des dispositifs médicaux souillés.
    Merci pour votre réponse _
    • > transport des dispositifs médicaux souillés
      31 mai 2006, par Bertrand Hue

      Vous pouvez trouver toutes ces informations sur le Net.

      En particulier l’arrêté du 1er juin 2001 relatif au transport des marchandises dangereuses par route (dit « arrêté ADR »), J.O n° 150 du 30 juin 2001 page 10442, modifié par les arrêtés :

      - du 5 décembre 2002, J.O n° 301 du 27 décembre 2002 page 21712

      - du 7 juillet 2003, J.O n° 180 du 6 août 2003 page 13591

      - du 20 décembre 2004, J.O n° 304 du 31 décembre 2004 page 22732 _

  • > Traitez... vos déchets !
    31 janvier 2006
    je viens de lire votre et j’aimerai connaitre l’adresse d’une sociéte qui s’occupe de traiter ou de reclycler ces déchets médicaux.si possible dans la région rhône alpes.
    d’avance merci
    voici mon adresse : cafedelamarien@aol.com _
    • > Traitez... vos déchets !
      16 mars 2006
      Nous sommes une societe de collecte de Déchets de Soins et nous collectons notament la région rhone alpes
      (forfaits de 146.10€ttc à 292.21€ttc par an)

      LA COLLECTE MEDICALE
      1080 AVENUE S. ALLENDE
      26800 PORTES LES VALENCE
      TEL 04 75 57 06 06
      lacollectemedicale@free.fr
    • > Traitez... vos déchets !
      31 mai 2006, par Bertrand Hue
      La direction régionale des affaires sanitaires et sociales (DRASS) dont vous dépendez devrait être en mesure de vous donner une liste des sociétés proches de chez vous, habilitées pour le transport ou le traitement des déchets médicaux.
  • > Traitez... vos déchets !
    23 octobre 2005, par sylvie.h1@tele2.fr
    je viens de lire avec un grand intérêt votre article sur les déchets médicaux dans les cabinets privés. Je me pose une question qui me semble importante car je connais un médecin (et il n’est certainement pas le seul) à jeter tous ses déchets dans les poubelles collectives, y a t’il un recours pour ça, car je trouve ça abérant, affolant, ......je précise que j’ai été contaminée par le virus de l’hépatite c, et j’imagine que si j’allais chez ce médecin qu’il me fasse un soins, une infection... et que des enfants ou adultes tombent sur une aiguille souillée...je ne peux excuser ce geste inconscient.
    • > Traitez... vos déchets !
      8 février 2006, par Bertrand Hue
      Ces dispositions ne concernent pas uniquement les médecins mais aussi les infirmiers par exemple, y compris pour les soins à domicile. Il ne faut pas hésiter à dialoguer avec le professionnel de santé sur les moyens qu’il utilise. Seule une partie des déchets doit être prise en charge par une société spécialisée (que l’on peut trouver par Internet en fonction de sa région ou par l’intermédiaire du Conseil de l’Ordre des médecins par exemple).
      Concernant un médecin, si vous remettez en cause la bonne foi du praticien ou ses pratiques, vous pouvez interroger le Conseil de l’Ordre des médecins dont dépend le praticien. _

Imprimer Imprimer cet article

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Des médecins libéraux réquisitionnés dans l’Essonne
Grandes manœuvres par motifs implicites
Sécurité sociale et représentativité syndicale des médecins
Naissance d’un enfant handicapé : l’avis du Conseil d’Etat
Les médecins généralistes victimes du virus H1N1
Le droit de prescription est-il à vendre ?
Le secret médical à l’aune de la Convention européenne des droits de l’homme
2007 : enfin la transparence de l’assurance responsabilité civile professionnelle médicale ?
Le conseil national de l’ordre des médecins désavoué par le conseil d’État
Un praticien lavé de l’accusation d’homicide


THÈMES ABORDÉS

Droit
Un dictionnaire pour le droit de la santé et la biomédecine
Etudes en droit de la santé : partagez votre expérience
Du serment d’Hippocrate au serment médical
Commissions régionales de conciliation et d’indemnisation : un succès
Le dépôt des biens et des valeurs à l’hôpital et en clinique
Chercheurs en droit de la santé
Le médecin face aux maltraitances sur mineurs
Sélection de liens en droit médical
Offres d’emploi : droit de la santé
Médecine et justice aux Etats-Unis
Avenants de fin d’année  
Responsabilité médicale et e-DMP  
Lien de subordination médecin-clinique et Sécurité sociale  
La hiérarchie des normes en droit français  
Les droits des conjoints collaborateurs  
Foetus et état civil  
Mémoires de droit médical en ligne  
Loi de financement de la sécurité sociale pour 2009  
Conditions de facturation, soins ambulatoires et soins externes  
Loi et handicap  

Entreprise
Faut-il garder un œil sur ses dossiers ?
La Sham publie la sinistralité 2005 de ses assurés
Le contrat première embauche : la folie
Demandes d’emploi : droit de la santé
Ce que change la définition du conjoint collaborateur
Droit du travail - Actualité du jour
A propos du médecin collaborateur libéral
Le dossier médical de Google
Accident du travail, maladie professionnelle : qui décide ?
Particularités des dispositifs médicaux « sur mesure »
Le code du travail en consultation gratuite  
Protection des logiciels & des contenus médias  
Déclaration 2008 : un avocat fiscaliste gratuit à Paris  
Cadre juridique du métier de pharmacien  
Reclassement, employeur et médecin du travail  
Rechute d’un accident du travail chez un employeur différent  
Toutes les jurisprudences en droit médical  
Loi et santé au travail des salariés  
Qu’est ce-que le droit médical ?  
Annuaire-Pro condamné  

Santé publique
Le dossier médical personnel
La déclaration de choix du médecin traitant
Législation et verres correcteurs (2/2)
Les infections nosocomiales (2/2)
Ecole et certificats médicaux
De la sécurité alimentaire à la santé publique
Infection nosocomiale et responsabilité de plein droit du praticien libéral
Bon de transport : mode d’emploi
Docteur, je vous donne mon cœur !
Cologne, la circoncision et le Sida
Rencontres 2007 de la HAS : la qualité de santé  
Lanceurs d’alerte au Sénat  
Droit, santé, télévision et pornographie  
Associations des usagers de la Santé  
Code de la sécurité sociale  
Grand froid et produits de santé  
Démographie des médecins étrangers exerçant en France  
Faut-il développer l’automédication en France ?  
Syphilis : en verra-t-on le bout ?  
Scolarité : une demande de certificat médical n’est justifiée que dans certains cas parfaitement définis  


SUR LE WEB


Aménagement de la loi Littoral et projet de loi ELAN. Par Pierre Jean-Meire, Avocat.
Licenciement ou rupture conventionnelle : l'impact du délai de carence en cas de négociation. Par Claire-Hélène Berny, Avocat.
Et si la France devenait l'Eldorado des ICO ? Par Arnaud Touati et Louis Soris, Avocats.
RGPD et M&A : pourquoi il est dangereux de travailler sur des datarooms américaines ?
Nuisances sonores des débits de boissons : quelles stratégies en vue de prévenir et contester une fermeture administrative ? Par Pierre Reine, Avocat.
Recouvrement de créances au Grand-Duché de Luxembourg. Par Jean-Paul Noesen et Anne-Isabelle Cador, Avocat.
Nouvel "Elan" pour le recul du contentieux de l'urbanisme. Par Brigitte Charles-Neveu, Avocat.
Combien de signatures pour une personne intervenant à un acte en une double qualité ? Par Olivier Vibert, Avocat.



Bertrand Hue
DESS de droit médical

Refus ou absence du salarié à la visite médicale du travail
Ecole et certificats médicaux
Faut-il garder un œil sur ses dossiers ?
Ce que change la définition du conjoint collaborateur
Bon de transport : mode d’emploi
 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2018 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5