| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

 
Décrets
Ostéopathie, qui peut faire quoi ?
La réglementation controversée de la profession
dimanche 28 octobre 2007 -  Aurélie Olivier


Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


 

Forum de l'article

  • Code de la Santé Publique
    8 avril 2008, par Zach Kee
    • Code de la Santé Publique
      10 avril 2008, par Bertrand Hue
      Le terme "exclusif" ne s’entend pas dans cet article au sens d’activité exclusive, mais s’applique aux ostéopathes qui n’ont fait d’autres études que celles d’ostéopathie. Ils ne sont ni médecin, ni kinésithérapeute, etc. Il n’y a donc aucune erreur et cet article est conforme à la législation actuelle.
  • OM, OPS, ONPS, Ostéopathie : qui peut faire quoi ?
    8 avril 2008, par Dr Gilles MOREAU
    • OM, OPS, ONPS, Ostéopathie : qui peut faire quoi ?
      10 avril 2008, par Bertrand Hue
      Le terme "exclusif" n’est pas défini par la loi. S’il peut s’appliquer à un médecin qui ne fait que de l’ostéopathie, il peut tout aussi bien s’appliquer à une personne n’ayant fait que des études d’ostéopathie.
      On ne parle pas d’un angiologue exclusif dans le cas des médecins qui ne font que de l’angiologie... On parle plutôt de spécialiste en angiologie, comme on peut parler d’un médecin spécialisé en ostéopathie.
      Mais là, aussi le terme de "spécialiste" peut être discuté, si l’on se place à un niveau purement législatif.

Imprimer Imprimer cet article

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Bon de transport : mode d’emploi
Le médecin soumis à la publicité
La faute caractérisée et la notion de probabilité
Commissions régionales de conciliation et d’indemnisation : un succès
Le praticien face aux sections des assurances sociales
Les infections nosocomiales (1/2)
Les primes de responsabilité civile professionnelle des médecins sont justifiées...
Les fondements de la responsabilité médicale
Traçabilité des lentilles de contact et de leurs solutions d’entretien
Particularités des dispositifs médicaux « sur mesure »


THÈMES ABORDÉS

Bonne pratique
Le piège des bonnes pratiques médicales
Le conseil national de l’ordre des médecins désavoué par le conseil d’État
Consultation publique sur le conditionnement unitaire des spécialités pharmaceutiques  
Les ordres désapprouvent les procédures de coopération entre professionnels de santé  
Lève-personne : recommandations Afssaps sophistiquées  
Radiothérapie externe : plus jamais ça  
L’affaire Smet-Delajoux  : défaut d’information ?  
Les médecins ont leur propre notion de la qualité  
Vers de nouveaux tests en cancérologie  
La déontologie médicale au centre du débat algérien  
Une charte de qualité pour les logiciels d’aide à la prescription  
Bonnes pratiques et recherche  

Kinésithérapie
Afficher les tarifs : une obligation commune à tous les professionnels de santé
Code de déontologie des masseurs-kinésithérapeutes : une vraie nouveauté ?  
Remboursement des dispositifs médicaux prescrits par les masseurs kinésithérapeutes  
Kinésithérapie et droit de la santé : un site d’experts  

Législation
Evolution de l’accès des ayants-droit au dossier médical
Ecole et certificats médicaux
Ce que change la définition du conjoint collaborateur
Affichage légal dans la salle d’attente du médecin
Confusion dans la composition du Conseil national de l’ordre des médecins
Le certificat d’aptitude à la vie scolaire n’a pas de fondement légal
Incapacité, invalidité et handicap
Assurance responsabilité civile professionnelle médicale : l’initiative privée mise à mal
Le droit de prescription est-il à vendre ?
Renouvellement de la prescription de lunettes par l’opticien
Franchise médicale  
Le défaut d’information médicale du patient est passible de sanction  
Répartition des médecins libéraux  
Médecin collaborateur salarié : un retard justifié  
Levée de l’anonymat dans les centres de dépistage : les garanties de la CNIL  
Déclaration des fichiers médicaux à la CNIL  
Activité du médecin retraité et cotisation d’assurance vieillesse  
Dernières parutions en droit de l’entreprise  
Recherche biomédicale ne portant pas sur un produit mentionné à l’article L. 5311- 1 du code de la santé publique  
Arrêt de travail et sorties libres  

Médecine
Votre logiciel de prescription respecte t-il la Loi ?
Médecin collaborateur libéral : du pour et du contre...
Chauffards de la responsabilité civile professionnelle médicale ?
Soyez votre propre médecin traitant !
Implications juridiques d’un défaut de diagnostic de corps étranger intra-oculaire
Droit médical - Les sites Internet francophones
Rédaction
Refus ou absence du salarié à la visite médicale du travail
La violence en médecine
Médecine & droit n°86
L’illégalité de la circulaire du 2 février 2005 relative à la laïcité dans les établissements de santé  
Vaccin contre l’hépatite B et obligation de sécurité  
Entre médecine et torture  
Recueil international de législation sanitaire  
Hygiène et prévention du risque infectieux en cabinet médical ou paramédical  
Société hispano-américaine de droit médical  
Les médecins sont des numéros  
Importation de cellules  
Siège de la convention médicale 2008  
Le BCG n’est plus obligatoire  

Ostéopathie


SUR LE WEB


Le consentement à l'acte médical en droit comparé
Les décisions médicales de fin de vie : comparaison France, Canada, Pays-Bas
La personne de confiance à Cochin Saint-Vincent-de-Paul
La personne de confiance en éthique clinique
La personne de confiance en médecine de ville
La personne de confiance dans les hôpitaux publics
Introduction de la notion de personne de confiance dans la loi
Dossier médical personnel et droits des personnes



Aurélie Olivier

Ostéopathie, qui peut faire quoi ?
 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2020 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5