| SOMMAIRE | PLAN | RÉSUMÉ    

 
Décrets
Ostéopathie, qui peut faire quoi ?
La réglementation controversée de la profession
dimanche 28 octobre 2007 -  Aurélie Olivier


Partager   Publier sur Twitter  Publier sur Twitter  Publier sur Facebook  Publier sur Twitter  Publier sur Wikio  Publier sur Scoopeo  Publier sur Blogmarks  Publier sur Myspace  Publier sur Technorati  Ajouter un favori Google  Ajouter un favori LiveMSN  Publier sur Yahoo  Digg  Sphinn  del.icio.us  Zataz  Friendfeed 


 

Forum de l'article

  • Code de la Santé Publique
    8 avril 2008, par Zach Kee
    • Code de la Santé Publique
      10 avril 2008, par Bertrand Hue
      Le terme "exclusif" ne s’entend pas dans cet article au sens d’activité exclusive, mais s’applique aux ostéopathes qui n’ont fait d’autres études que celles d’ostéopathie. Ils ne sont ni médecin, ni kinésithérapeute, etc. Il n’y a donc aucune erreur et cet article est conforme à la législation actuelle.
  • OM, OPS, ONPS, Ostéopathie : qui peut faire quoi ?
    8 avril 2008, par Dr Gilles MOREAU
    • OM, OPS, ONPS, Ostéopathie : qui peut faire quoi ?
      10 avril 2008, par Bertrand Hue
      Le terme "exclusif" n’est pas défini par la loi. S’il peut s’appliquer à un médecin qui ne fait que de l’ostéopathie, il peut tout aussi bien s’appliquer à une personne n’ayant fait que des études d’ostéopathie.
      On ne parle pas d’un angiologue exclusif dans le cas des médecins qui ne font que de l’angiologie... On parle plutôt de spécialiste en angiologie, comme on peut parler d’un médecin spécialisé en ostéopathie.
      Mais là, aussi le terme de "spécialiste" peut être discuté, si l’on se place à un niveau purement législatif.

Imprimer Imprimer cet article

      

  

 

 

  

 

Dans la même rubrique

Le dépôt des biens et des valeurs à l’hôpital et en clinique
Commissions régionales de conciliation et d’indemnisation : un succès
Le médecin face aux maltraitances sur mineurs
Le dossier médical de Google
Les implications de l’affaire Perruche
Les infections nosocomiales (2/2)
Le praticien face aux sections des assurances sociales
Le piège des bonnes pratiques médicales
Diplômes de la communauté européenne
Le médecin soumis à la publicité


THÈMES ABORDÉS

Bonne pratique
Le conseil national de l’ordre des médecins désavoué par le conseil d’État
Échantillons post-mortem : vers la transparence ?  
La déontologie médicale au centre du débat algérien  
Bonnes pratiques et recherche  
Un label pour les sites santé  
Recommandation professionnelle d’expertise psychiatrique légale  
Syphilis : en verra-t-on le bout ?  
Recommandations et bonnes pratiques en épidémiologie  
Afssaps : arrêt de l’oxacilline orale et intramusculaire et de la cloxacilline intramusculaire  
Exigences et bonnes pratiques  
Formation des internes spécialisés en médecine générale en droit de la santé  

Kinésithérapie
Afficher les tarifs : une obligation commune à tous les professionnels de santé
Remboursement des dispositifs médicaux prescrits par les masseurs kinésithérapeutes  
Kinésithérapie et droit de la santé : un site d’experts  
Code de déontologie des masseurs-kinésithérapeutes : une vraie nouveauté ?  

Législation
Des médecins libéraux réquisitionnés dans l’Essonne
Confusion dans la composition du Conseil national de l’ordre des médecins
Incapacité, invalidité et handicap
Des lendemains qui déchantent pour les médecins hospitaliers
L’ingérence du législateur dans le cours d’une procédure judiciaire
Médecin collaborateur salarié ou libéral ?
Médecin collaborateur libéral : du pour et du contre...
À quoi sert une assurance responsabilité civile professionnelle médicale ?
Evolution de l’accès des ayants-droit au dossier médical
Articles de loi concernant les dons d’organes en 2007
Levée de l’anonymat dans les centres de dépistage : les garanties de la CNIL  
Loi et handicap  
Médecine : des changements législatifs importants pour 2008  
Associations des usagers de la Santé  
Bio... vigilance  
Euthanasie et assistance au décès en Suisse  
Le défaut d’information médicale du patient est passible de sanction  
Réforme des tutelles et curatelles  
Nouvelles règles d’archivage des informations médicales  
Arrêt de travail et sorties libres  

Médecine
Législation et verres correcteurs (2/2)
Les sinistres médicaux déclarés semblent moins nombreux que prévu
Implications juridiques d’un défaut de diagnostic de corps étranger intra-oculaire
Rédaction
Liens MMT
Le certificat d’aptitude à la vie scolaire n’a pas de fondement légal
La violence en médecine
Les sites syndiqués par Droit-medical.net
Soyez votre propre médecin traitant !
Le travail aidé : complémentarité ophtalmologie - orthoptie
Combien de temps faut-il conserver les documents santé ?  
Droit et téléradiologie  
Certificat médical d’absence scolaire  
Nombre de cas de maladie de Creutzfeldt-Jakob  
Permanence des soins et fêtes de fin d’année  
Responsabilté pénale et anesthésie  
Prise en charge des enfants en médecine générale  
La médecine n’est pas le monopole des médecins  
Médecin étranger et Guyane  
Scolarité : une demande de certificat médical n’est justifiée que dans certains cas parfaitement définis  

Ostéopathie


SUR LE WEB


Le consentement à l'acte médical en droit comparé
Les décisions médicales de fin de vie : comparaison France, Canada, Pays-Bas
La personne de confiance à Cochin Saint-Vincent-de-Paul
La personne de confiance en éthique clinique
La personne de confiance en médecine de ville
La personne de confiance dans les hôpitaux publics
Introduction de la notion de personne de confiance dans la loi
Dossier médical personnel et droits des personnes



Aurélie Olivier

Ostéopathie, qui peut faire quoi ?
 

  

 

Espace publicitaire .

 

 
 
© 2004-2019 Droit-medical.net  Tous droits réservés
MediaMed Iroises - 7402x.5